Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Nous Contacter

  • : chatterie des ducs de bretagne
  • chatterie des ducs de bretagne
  • : Petit élevage familial de chats british shorthair et longhair, scottish et highland fold, fawn, cinnamon, bleu, crème, lilas, bleu-crème ou lilas-crème et blanc situé à Nantes
  • Contact

 Pax et Bonum

 08Saint Francois dAssise

 Siren : 789 905 726
Certificat de capacité
n°44-423

Rechercher

/ / /

Le British-Longhair ...

Le British Longhair est parfaitement identique à notre adorable British Shorthair mais avec le poil long.   Le résultat de nos recherches sur le British Longhair nous a appris que le gène poil long existait chez le British Shorthair dès les débuts de la sélection de la race. Au siècle dernier, Louis Wain, qui fût le premier à s'intéresser à l'élevage félin, nous a ainsi laissé quelques illustrations dans ses travaux.

Harmonieux, apprécié du public. Il est d'une gentillesse à son image. C'est un chat calme, doux, qui ne pose pas de problème avec les enfants. Il est affectueux et hyper sensible à ce qu'il se passe.

Avec son maître, il se montre présent sans être collant, c'est un chat bien dans ses poils, qui aime la vie tout simplement !!!! C'est un gros nounours, rond de partout, au poil mi-long à long, très dense. D'une fourrure douce comme du mohair.


 Bridget in LoveEdgar

 

 Une race saine

L'élevage de beaux british est, certes, difficile mais ne comporte pas de risques particuliers pour ses sujets.

Cette race est en règle générale robuste et saine.

Le british longhair comme le shorthair n'est pas un bon client des cabinets vétérinaires. Sa seule fragilité (éventuelle) se situe au niveau hépatique.

Le british est un chat qui n'atteint sa pleine beauté que vers 3 ou 4 ans. C'est en prenant de l'âge qu'il s'arrondit et s'affirme.


La longueur de sa robe

Selon les lignées des British, on peut constater une longueur de robe différente. Cela s'explique en remontant dans les origines du travail des couleurs :  bleu, crème, silver shaded, chinchilla, etc..

Le British bleu, pour prendre un exemple, est le résultat d'une ère de travail par le mariage de plusieurs races de chats bleus (chartreux, birman, persan, .) où nous retrouvons différentes robes : longues, mi-longues et courtes ; les British Chinchilla ou Silver Shaded et Golden Shaded n'ont pas été travaillé de la même façon (principalement avec le Persan).

C'est pourquoi nous avons une différence de fourrure entre les British Longhair au poil « mi-long » issus de la lignée des yeux ors (bleus, crème, lilac, noir, etc..) et les British Longhair au poil « long » issus de la lignée des yeux verts (silver, chinchilla, golden shaded). Par exemple, lors de concours félins organisés dans les expositions félines, on disqualifiera un British Longhair Silver Shaded s'il a une fourrure mi-longue et pas suffisamment fournie car les juges évaluent sur une bonne longueur et une bonne texture du poil. Il en est différemment des bleus, crème etc.

Que sa robe soit mi-longue ou longue, le British Longhair est classifié dans la catégorie "poil mi-long" afin de le différencier du Persan qui seul est dans la catégorie "poil long".

 

d'angeloEclipse portrait


Son entretien

Pas des plus contraignant. Le poil du British Longhair est idéalement gainé de sorte qu'il ne s'emmêle pas comme la robe du persan et se peigne facilement.
Sa robe soyeuse et facile d'entretien nécessite seulement une attention plus régulière en hiver et lors des périodes de mues.
Sa fourrure est épaisse, douce comme du mohair. 


La rareté du British Longhair

La présence du gène poils longs chez le British Shorthair est dû au travail des éleveurs qui ont introduit du Persan lors des mariages afin de conserver la fourrure particulière du British Shorthair et sa morphologie bien ronde et massive.

L'apport du Persan dans le mariage du British était nécessaire, mais à fréquence contrôlée (toutes les 5 générations environ), dès lors qu'il perdait de la densité de fourrure (poil plat et absence de sous poil ou sous poil insuffisamment dru) et devenait longiligne.

Même en mariant un longhair avec un shorthair, la moitié des chatons seront à poils courts ; ce qui explique la rareté du British Longhair

 Le mariage de deux chats à poils longs ne donne que des chatons à poils longs. Le gène poil court est un gène dominant mais deux chats à poils longs ne donneront jamais naissance à des chatons à poils courts puisqu'ils ne sont pas porteur de ce gène.

Génétiquement :

LL = poils courts, non porteur de longs
Ll = poils courts, porteurs de poils longs
ll = poils longs

1er cas : mâle et femelle à poils courts LL .
Leurs chatons seront à poils courts.

2ème cas : Mâle à poils courts LL et femelle à courts Ll, ou l'inverse.
Leurs chatons seront tous à poils courts 50% LL ou 50% Ll.

3ème cas : Mâle à poils courts LL et femelle à poils longs ll, ou l'inverse.
Leurs chatons seront tous à poils courts Ll.

4ème cas : Mariage de deux poils courts porteurs de longs, mâle et femelle Ll..
Leurs chatons seront :
25% poils courts LL
50% poils courts Ll
25% poils longs ll

5ème cas : Mâle à poils court Ll et femelle à poils longs ou l'inverse.
Leurs chatons seront 50% poils courts Ll, 50% poils longs ll.

6ème cas : Mâle et femelle à poils longs .
Leurs chatons seront tous à poils longs

Dans le programme d'élevage du British Shorthair, les éleveurs sélectionnent comme reproducteurs les Shorthair dotés d'une fourrure la plus drue et courte possible.
La difficulté d'élevage du British Longhair est et doit être celle de ne pas nuire à celui du British Shorthair (par une introduction indisciplinée de poil long) ce qui pourrait traduire le manque d'aspiration de beaucoup d'éleveurs et le manque d'encouragement, lors des manifestations de concours félins, de certains juges frileux à son égard.

Aujourd'hui : en France, le mariage Persan et British Shorthair  n'est plus autorisé donc proscrit pour la nouvelle réglementation d'élevage français. Ce qui nous relie au sujet de la qualité de fourrure du British qui, marié uniquement avec du poil court, pourrait nous faire craindre de perdre la qualité de son sous poil. Le British Longhair posséderait la possibilité de conserver cette qualité de fourrure et il serait alors nécessaire de le marier un British Shorthair
Pour tout éleveur averti, on peut alors convenir des qualités du British Longhair et les utiliser judicieusement.

Les autres pays, n'étant pas soumis à cette même législation, sont libres de faire des mariages avec d'autres races, telles que Exotic et Persan. Ce qui a pour résultat un chat qu'on désigne « surtypé ». Quand au constat du succès de cette variété de chat « surtypé », assez manifeste lors de concours en exposition féline, on  s'interroge du bien fondé des nouvelles réglementations française de l'élevage du British.


Son succès

Le British Longhair est un British avant tout ! Son appréciation, son jugement est en fonction des critères du British Shorthair auquel on convertit l'appréciation de la robe. Un « beau British Longhair » est un « beau British Shorthair » dont la robe, mi-longue à longue, correspond à sa lignée, sa couleur.

Le British Longhair, pour le différencier du Persan, est classifié dans la catégorie poil mi-long. Les juges aptes à juger dans cette classe connaissent peu ou mal le British Longhair. On regrette que les juges aptes à évaluer le British Longhair ne soient pas les mêmes qui statuent sur le British Shorthair, bons connaisseurs de la race.

Les jugements lors d'expositions félines :
Le British Longhair ne doit pas se confondre avec le Persan malgré leur proximité présente dans les gènes et son évaluation en exposition féline est perçue délicate par les juges non acclimatés à sa légitimité ou tout simplement non initiés. Car il faut savoir que le british Longhair est jugé par des juges « tous poils » ou « poils mi-longs » souvent mal perçus par ces derniers conformément à la classe dans laquelle il concourt. Une meilleure diffusion et compréhension du standard du British Longhair amènera un équilibre des jugements, jusque-là, un peu timides à son sujet.

Les juges étrangers :
Quoique de plus agréable de rencontrer des juges étrangers et de pouvoir ainsi bénéficier d'une autre vision que celle en France.
Cependant, Le British Longhair n'est pas encore reconnu dans tous les pays et on peut constater que certains de ces juges, conviés pour des expositions internationales en France, connaissent mal le standard du British Longhair ou objectent sur son élevage.
De ce fait, de par la libre expression des juges, les British Longhair se trouvent parfois injustement défavorisés lors des jugements ou pire ils sont recalés (Contre toute attente, nous avons constaté le même comportement observé chez certains juges français.).

Là encore, une parfaite communication à son sujet et une surveillance des clubs organisateurs quant à l'équité des jugements prononcés doivent être de rigueur.

Malgré le fait que certains British naissaient avec le poil long et qu'ils ne rentraient pas dans le standard du British Shorthair (à poil court), beaucoup de chatons étaient cependant très prometteurs et particulièrement réussis dans le type. Il était bien regrettable de ne pouvoir les reconnaître en tant que tels.

Certains éleveurs ont aimé cette fourrure longue et ont souhaité que ce chat soit également reconnu dans sa race de British d'où l'acception par le LOOF le 21 avril 2000 de la race, à part entière, du British Longhair. Ces éleveurs, totalement séduits par ce chat à la robe luxueuse, perpétuent, envers et contre tout, à l'élever dans cette version et souhaitent bannir cette idée, encore semi présente dans le milieu félin, que le British Longhair porte discrédit sur la qualité de l'élevage du British en apportant preuve et sérieux de leur travail.

Le public découvre ce chat merveilleux et l'apprécie de plus en plus . nombreux sont les éleveurs submergés de demandes d'un tel chaton !


 

Pour connaître les prix pratiqués pour les chatons cliquez sur le lien ->Renseignements importants

Partager cette page

Repost 0
Published by