Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Nous Contacter

  • : chatterie des ducs de bretagne
  • chatterie des ducs de bretagne
  • : Petit élevage familial de chats british shorthair et longhair, scottish et highland fold, fawn, cinnamon, bleu, crème, lilas, bleu-crème ou lilas-crème et blanc situé à Nantes
  • Contact

 Pax et Bonum

 08Saint Francois dAssise

 Siren : 789 905 726
Certificat de capacité
n°44-423

Rechercher

/ / /

Depuis le 15 décembre 2012, un nouveau minou est arrivée à la Chatterie des Ducs de Bretagne, H'Onlyou de la Lumière Eternelle, brown tabby. C'est une crème de chat, encore plus câlin et charmeur que Verlaine.. dès que je l'ai vu je l'ai aimé.. et il me ravit chaque jour..

photo trop belle

Merci à Magali de me l'avoir confié.

Quelques explications sur la race des Fold (highland = poil long ; scottish = poil court)

Tout d'abord son caractère... parlons-en de ce caractère en or sur lequel tous les amoureux du scottish sont intarrissables. Il est encore plus flegmatique que son fère british, on pourrait le qualifier de "zen", ce qui ne manquerait pas de rappeler la légende du chat chinois (voir plus bas) aux oreilles pliées, et rien qu'à l'observer faire son train-train, doucement le matin, pas trop vite le soir, on se sent déjà mieux et prêt à oublier tous nos soucis de pauvres humains stressés...

Chat idéal en appartement, car il n'a pas besoin de faire de nombreux kilomètres pour se défouler, il est cependant assez rustique, comme ses ancêtres, pour vivre à la campagne et chasser le mulot à l'occasion.. 

Honlyou 7976

Un peu d'histoire et de génétique maintenant...
(extrait d'une thèse de doctorat vétérinaire)

Le Scottish Fold est une race d’apparition récente puisque sa découverte remonte aux années soixante. La présence chez ce chat d’un gène nommé « folded ear» lui confère la particularité phénotypique d’avoir les oreilles repliées vers l’avant.

 

Le Scottish Fold est une race d’apparition récente puisqu’elle ne date que d’une quarantaine d’années. Son histoire a longtemps été controversée mais il semble à l’heure actuelle que son origine ne soit plus remise en question.

L’histoire de ce chat commence en Ecosse, dans la région de Tayside en 1961. Une chatte de couleur blanche, prénommée Susie, est découverte dans une grange en plein coeur de la campagne écossaise. Bien qu’apparaissant très ordinaire au premier abord, cette chatte a pourtant une particularité : elle possède des oreilles pliées vers l’avant.

Cette chatte suscite rapidement un intérêt hors du commun dans la région, en particulier auprès de William Ross, un berger, qui aperçoit un jour l’animal dans le jardin de ses voisins.

William Ross, intrigué, explique à sa femme sa récente découverte et tous deux, passionnés par l’espèce féline, décident de se rendre chez leurs voisins afin de se renseigner sur la chatte et de s’enquérir de ses origines. Ils découvrent alors que la mère de Susie, décédée peu de temps auparavant, avait les oreilles droites et que son père demeurait inconnu des propriétaires de Susie. Cette dernière avait un frère, malheureusement disparu, qui possédait lui aussi une courbure vers l’avant des deux oreilles.

La visite s’achève sur la promesse, par les propriétaires de Susie, de céder à la famille Ross un chaton à oreilles pliées si Susie venait à avoir une descendance. Ceci fut chose acquise deux années plus tard. En effet, Susie s’accoupla avec un chat mâle de la région et naquirent alors deux chatons de sexes opposés mais possédant tous deux des oreilles repliées vers l’avant. La famille Ross adopta ainsi Snooks, la fille de Susie avec laquelle ils avaient l’ambition de perpétuer cette nouvelle mutation. Les Scottish Fold ont pour aïeuls Susie et ses descendants.

Une autre théorie quant à la naissance du Scottish Fold a été évoquée mais elle ne semble pas faire l’unanimité auprès des défenseurs de la race. Cette hypothèse repose sur le fait qu’un marin chinois aurait pu apporter en Angleterre un chat avec les oreilles pliées vers l’avant et donc un ancêtre du Scottish Fold.

Aucun élément ne nous permet de conclure sur la véracité de cette histoire cependant il est intéressant de noter que l’existence d’un chat domestique chinois, possédant des oreilles inclinées vers l’avant, est connue au moins depuis la fin du dix-huitième siècle. Le Magazine Universel de Connaissances et de Loisirs en faisait déjà état à cette époque et en 1926, dans un recueil, Ph Jumaud, vétérinaire et secrétaire général du Cat Club de France et de Belgique,

le décrit comme un chat « de grande taille, à la tête plutôt forte pourvue d’oreilles retombant sur les côtés » (Dupuis, 1989).

C’est cependant la théorie écossaise avec la naissance de Susie et des ses descendants qui demeure la plus probable, la moins controversée mais aussi la plus originale et la plus sympathique.

C’est cependant la théorie écossaise avec la naissance de Susie et des ses descendants qui demeure la plus probable, la moins controversée mais aussi la plus originale et la plus sympathique.

C’est cependant la théorie écossaise avec la naissance de Susie et des ses descendants qui demeure la plus probable, la moins controversée mais aussi la plus originale et la plus sympathique. H'Onlyou

 

Le British Shorthair et le British Longhair : supports de croisement de la race Scottish Fold (avant 2010, car depuis la création de la race des Highland et Scottish straight en 2010 il faut intégrer cette nouvelle race dans le support de croisement)

Les British Shorthair et Longhair sont des chats originaires de Grande-Bretagne. Leur aspect est celui d’un chat « de taille moyenne à grande et tout en rondeurs ». Les deux variétés se distinguent par la longueur des poils. Le British Shorthair possède une robe à poils courts alors que le British Longhair a une robe de longueur « moyenne avec un sous poils épais ». Toutes les couleurs de robe sont acceptées et la couleur des yeux est «conforme à celle de la robe selon les critères du Persan ».

Les deux variétés de la race British n’ont pas de différence morphologique notable, les mâles sont plus grands que les femelles et l’aspect général de ces chats est celui d’un animal « robuste » au corps arrondi. La présence chez le British Longhair d’un allèle mutant autosomique récessif appelé « l » lui confère le phénotype poils longs.

Le British Shorthair et le British Longhair sont le support de croisement de la race Scottish Fold. Ils 'étaient' les seuls autorisés par le LOOF à être mariés avec le Scottish Fold ou le Highland Fold 'avant 2010'.

 

 Extrait de la THESE pour le  doctorat vétérinaire  de Virgine Bernez soutenue devant LA FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL et intitulée : "CONTRIBUTION A L'ETUDE DU PHENOTYPE CHEZ LE SCOTTISH FOLD".

Pour connaître les prix pratiqués pour les chatons cliquez sur le lien ->Renseignements importants

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by